Importation des chiens et chats: règles renforcées

Dès le 1er février 2011, les éleveurs de chats et de chiens étrangers qui souhaitent importer leurs animaux en Belgique devront respecter les mêmes règles de bien-être qu'en Belgique. Cette mesure s'applique à la fois à l'importation et au transit commerciaux. L'AR a été rédigé par le service Bien-être animal du SPF Santé publique et a été publié au Moniteur belge le 29 novembre 2010.

Chaque année dans notre pays, près de 160 000 chiens font l'objet de transactions commerciales. Environ un animal sur six est importé. La majeure partie de ces animaux provient de Tchéquie, de Slovaquie, de Hongrie et de Pologne. Afin d'améliorer la santé et le bien-être des chiens et chats importés, les règles d'importation et de transit vers la Belgique sont renforcées.

Concrètement, tous les chiens et chats que l'on souhaite importer en Belgique doivent provenir d'un élevage qui respecte au minimum les mêmes règles de bien-être que celles imposées aux éleveurs belges. Pour répondre à cette exigence, deux possibilités existent. D'une part, l'État belge peut constater et reconnaître lui-même qu'un pays donné impose au minimum aux éleveurs de chiens et de chats les mêmes règles de bien-être que les nôtres. D'autre part, l'autorité compétente du pays d'origine peut certifier par une attestation qu'un élevage répond aux normes fixées dans la législation belge.

Tout chat importé en Belgique entre obligatoirement en quarantaine jusqu'à ce que le vétérinaire de l'importateur garantisse que les animaux sont aptes à la commercialisation. 

Maintenant que le Conseil des Ministres européen, actuellement présidé par la Belgique, a approuvé à l'unanimité une proposition visant à prendre en charge le bien-être des chats et des chiens au niveau européen, cette nouvelle législation représente indiscutablement un premier pas sur la voie d'une harmonisation européenne des normes de bien-être animal.